AccueilLire tous les articlesCongo : Les journées du Numérique Solidaires encourage l’innovation technologique
Mercredi, 07 Juin 2017 14:54

Congo : Les journées du Numérique Solidaires encourage l’innovation technologique

La ville de Pointe-Noire a abrité du 1er au 3 Juin 2017 la première édition des Journées du Numérique Solidaires. Organisées par l'Association Mpaka pour l'Intégration et le Développement (AMID), avec le soutien technique et financier de l'Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques (ARPCE), ces journées ont permis aux participants de se familiariser avec l'outil informatique et d'être au fait des opportunités qu'offre le secteur du numérique.

Au cours de la cérémonie de clôture qui a réunie plusieurs acteurs du numérique de la capitale économique du Congo, les organisateurs ont profité de cette opportunité pour primer plusieurs acteurs du numérique au Congo notamment des institutions comme l'ARPCE et des créateurs d'applications mobiles. « Il était important pour nous de reconnaitre les efforts que fournissent ces jeunes développeurs de Pointe-Noire malgré les multiples difficultés qu'ils rencontrent, ainsi que la volonté et la détermination de ces institutions qui luttent contre la fracture numérique au Congo » a relevé madame Kriss Brochec Présidente de l'AMID.

« Ce trophée n'est qu'un encouragement au regard des multiples défis que j'aurais à relever à l'avenir, car le plus dure reste à faire. Mais avec ce genre d'initiative j'ai la ferme assurance que nous pourrons aussi vivre de l'innovation technologique » a souligné Opouyi Beldi stratupper.

Représentant le Directeur général de l'ARPCE au cours de cette soirée de remise de trophées, monsieur Augustin Goma Chef d'Agence a tenu à rappeler la vision de l'ARPCE qui est celle de faire entrer le Congo dans le top 5 des pays africains leaders des postes et communications électroniques. Il a par ailleurs relevé que « l'atteinte de cet objectif passe aussi par la formation car on peut avoir les infrastructures nécessaires mais si on ne crée pas de contenus ces infrastructures ne serviront à rien ».